Etes-vous majeur ?

Je certifie avoir l'âge légal requis par la législation sur l'alcool dans mon pays de résidence pour visiter le site.


Profitez dès maintenant de notre offre de lancement : -10% sur tous les produits de notre catalogue pour votre première commande avec le code WELCOME !

Que recherchez- vous ?

Choisissez votre langue

 

Livraison en France uniquement !

Chère cliente, Cher client, nous attirons votre attention sur le fait que nous ne livrons qu'en France métropolitaine. Si vous souhaitez commander nos produits, merci d'indiquer une adresse de livraison française valide et d'utiliser un carte bancaire française.

Distillerie Lemercier Frères

La tradition.

Histoire
  1. La plus ancienne distillerie de Fougerolles

    1800

    Avant 1800, les Lemercier étaient une famille d’importants cultivateurs installés au Grand-Fahys, hameau de la commune de Fougerolles. En plus de leurs cultures, ils possédaient de nombreux vergers et donc produisaient du Kirsch et de l’Eau-de-Vie de Prune. Mais, petit à petit, leur production d’eaux-de-vie dépassa largement leurs besoins personnels et familiaux et ils devinrent distillateurs de profession. C’est ainsi que figure dans les archives de la maison une licence de distillateur accordée à Desle Nicolas Lemercier, propriétaire et distillateur domicilié au Grand Fahys - Fougerolles - canton de St Loup, en exécution de l’article LXXVI de la loi du 5 Ventôse an 12.

  2. De nouveaux terrains

    1881

    En 1881, les locaux du Grand-Fahys devinrent trop exigus. Les descendants de Desle Nicolas, Constant et Isidore Lemercier décidèrent de quitter le Grand-Fahys pour acheter des terrains au centre de Fougerolles, en face de la future gare de chemin de fer édifiée sur la nouvelle voie ferrée d’Aillevillers à Faymont (88) de 1881 à 1883.

  3. Maison Nicolas

    1890

    En 1890, ils achètent une grande maison située dans la Grande Rue de Fougerolles et appelée "Maison NICOLAS", du nom d’un ancien maire de Fougerolles qui l’avait habitée pendant fort longtemps. Cette maison possède un grand parc et c’est dans celui-ci qu’ils construisirent une unité de rectification d’alcool.

    Ils achètent des flegmes de betteraves qu’ils rectifient pour produire des alcools à 90° environ, matière première de base de la production d’absinthe.

  4. Supppression de l'absinthe

    1915

    La guerre de 1914/1918 devait amener la suppression en 1915 de l’absinthe, ce qui fut un coup très dur pour les Etablissements Lemercier Frères.

    Mais, cette activité était déficitaire en raison du coût des transports : Fougerolles n’étant pas située dans une région productrice de betteraves, il fallait tout faire venir : flegmes de betteraves et charbon.

  5. Création d'une vannerie

    1920

    Vers 1920, pour occuper les bâtiments de l’ancienne rectification d’alcool, Georges Labbe créa une vannerie qui fit travailler plusieurs centaines de personnes à domicile pour fabriquer des paniers et plusieurs dizaines d’ouvriers en atelier pour l’emballage des bonbonnes en verre.

    La vannerie cessa son activité dans les années 1970/1974 ; les ventes de bonbonnes ayant considérablement diminué car, d’une part, les eaux-de-vie se vendaient de plus en plus en bouteilles et, d’autre part, les emballages en plastique étaient venus concurrencer les bonbonnes.

  6. Activité de remplacement

    1925

    Une activité de remplacement fut trouvée en 1925 par Georges Labbe : il créa un vinaigrerie qui prit une certaine importance. Cette activité fût arrêtée en 2009.

  7. Alain Aureggio

    1991

    La relève est assurée, car le fils de Jacques AUREGGIO - Alain - , après des études commerciales, a décidé de reprendre l’affaire familiale en 1991.